Retour

Nouvelles

Les symbioses industrielles au service des entreprises d’ici !

 
 

13 mai 2022

L’importance de l’économie verte n’est plus à démontrer. Le développement durable est un levier majeur pour le développement économique du Québec. Les 59 membres du Réseau des CCTT – Synchronex ont tous à cœur cette mission et s’assurent d’en intégrer les meilleures pratiques au sein de leurs projets avec les entreprises et les organismes qu’ils accompagnent.

L’économie circulaire en est un bon exemple. Le CTTÉI – CCTT spécialisé en écologie industrielle, propose d’ailleurs des solutions innovantes pour réduire l’empreinte environnementale des activités industrielles sur pratiquement tout le territoire du Québec.


Les avantages de l’économie circulaire

Il y a de nombreux avantages pour les entreprises à adhérer à l’économie circulaire, notamment :

  • L’économie d’argent
  • L’augmentation de leur résilience
  • La création de produits et de services novateurs
  • La déviation de tonnes de résidus des sites d’enfouissement
  • La réduction d’émissions de gaz à effet de serre
  • La création et le maintien en emploi sans délocalisation

L’union fait la force

Animée depuis plus de 15 ans par le CTTÉI, la communauté de pratique Synergie Québec est un point de référence pour la création, le développement et l’animation de symbioses industrielles. Locales, sectorielles ou hybrides, ces symbioses forment un réseau d’organisations et de collectivités complémentaires, maillées entre elles par des synergies et animées par des experts en économie circulaire.

« Synergie Québec, c’est une soixantaine d’animateurs et d'animatrices répartis dans tout le Québec et représentant 3 330 entreprises. Ces experts en économie circulaire accompagnent les entreprises d’ici pour les aider à valoriser leurs matières résiduelles et à développer des symbioses leur permettant de réduire leur empreinte environnementale. Les forces de cette communauté sont le savoir-faire, l’intelligence collective et la diversité des expériences réunies en un seul point », nous explique Claude Maheux-Picard, directrice générale du CTTÉI.

Là où ça fait mal

Inspiré d’un modèle européen, Synergie Québec cartographie les ressources disponibles sur un territoire donné pour permettre d’identifier les maillages les plus intéressants au niveau environnemental.

« Au début, l’approche était plus de type « chercheur » avec des entrevues exhaustives. Mais au fil du temps, il devenait évident qu’il fallait répondre directement aux problématiques des entreprises.

Avec l’expérience, on a compris que l’approche devait être plus de type terrain. On doit aller là où ça fait le plus mal aux entreprises. Qu’est-ce qui leur coûte le plus cher à gérer ? C’est là où le bât blesse. C’est là où nous devons trouver des solutions »,mentionne Mme Maheux-Picard.

Des outils et des indicateurs de retombées

Avec le temps, plusieurs outils ont été développés par Synergie Québec pour aider les animateurs dans leurs tâches. Ces outils permettent notamment d’aider les entreprises à mieux calculer les gains, les coûts et même les gaz à effet de serre! Des indicateurs en lien avec l’économie circulaire sont aussi développés pour déterminer les maillages qui auront les meilleures retombées.

« La plupart des projets sont portés par des agents de développement économique. Il y a une réelle valeur ajoutée pour les entreprises. Ça permet entre autres d'améliorer leur compétitivité », précise Mme Maheux-Picard.

L’implication de plusieurs acteurs régionaux

L’implication des acteurs régionaux est également une partie importante dans le développement et est mise de l’avant par Synergie Québec. « Les conseillers en économie circulaire sont ancrés dans leur région, ce qui permet de réellement solidifier l’économie locale. Les projets sont réalisés en collaboration avec les SADC, les MRC et les villes. Tout le monde est mis à contribution. »

Trois exemples de symbioses

1. Le partage de talents entre municipalités

      La MRC des Sources souhaitait trouver une solution de coopération intermunicipale durable et financièrement viable en partageant un poste à temps plein de spécialiste en gestion des immeubles.

      Elle a rassemblé les participations financières des municipalités intéressées et, finalement, une ressource interne a été embauchée et une entente a été signée. En bénéficiant de l’échange de ressources, ce sont 5 organisations municipales qui comblent leurs besoins en gestion des immeubles et des économies de 82 096$ sont réalisées.

      2. Un effort collectif pour la récupération de verre

      Pour la MRC Brome-Missisquoi, la récupération de verre sur son territoire était problématique. Avec le contexte d’une crise de la valorisation du verre, les citoyens se sont mobilisés et ont proposé un service de collecte à leur MRC. Celle-ci a procédé à l’installation de 16 conteneurs de récupération de verre dans 10 municipalités.

      Depuis 2019, les citoyens apportent de façon volontaire leurs contenants de verre vides dans l’un de ces conteneurs. Le verre récupéré est ensuite envoyé dans un centre de tri qui conditionne et achemine la matière pour la valoriser régionalement. Cette symbiose a eu de nombreuses retombées. En effet, ce sont 553 tonnes de verre qui ont été déviées des sites d’enfouissement, 400 tonnes de  COévitées et 52 024$ d'économies réalisées!

      3. L’économie circulaire dans votre assiette

        Née d’une collaboration entre la Ferme Manicouagan, productrice de camerises, et de Jean-Philippe Ouellet, chef du Riviera Pub n’Grill, la sauce BBQ aux camerises est un bel exemple de surcyclage. La pulpe des camerises est récupérée et incorporée dans un produit du terroir unique.

        En plus de vendre ce nouveau produit dans plusieurs points de vente locaux, le chef l’utilise également pour certaines recettes. Cette collaboration a permis de créer un nouveau produit, dont 950 bouteilles ont été vendues en 2021, en plus de dévier 75 kg de pulpe de camerise des sites d’enfouissement.

        Un résultat gagnant-gagnant

        En plus de permettre aux PME de réaliser des économies, de développer de nouveaux produits et de réduire leur empreinte écologique, les symbioses industrielles sont un pas de plus vers un Québec vert et durable. Moins de résidus, plus de ressources, tout le monde s’en trouve gagnant !

        Site web Synergie Québec : https://synergiequebec.ca

        Guide de création d’une symbiose industrielle : https://synergiequebec.ca/wp-content/uploads/2021/11/cttei-fr.pdf

        Le Réseau des CCTT travaille quotidiennement avec les entreprises d’ici pour bâtir un Québec plus innovant. Joignez-vous au mouvement!